Abraham Heschel, Les Bâtisseurs du temps, Paris, Éditions de minuit, 1957, p. 111 et sq.

Présentation
Abraham Joshua Heschel est un rabbin massorti (courant du judaïsme contemporain adapté aux contraintes de la vie moderne sans abandon des coutumes), théologien et penseur juif américain, né le 11 janvier 1907 à Varsovie, alors rattachée à l’Empire russe, et décédé à New York le 23 décembre 1972.

Texte
« Six jours durant, nous luttons avec le monde, arrachant sa richesse à la terre ; mais le Shabbat, nous avons à prendre soin de la semence d’éternité confiée à notre âme. Nos mains sont au monde, mais notre âme appartient à Quelqu’un d’autre. Six jours durant, nous travaillons à dominer le monde ; le septième jour, nous essayons de nous dominer nous-mêmes…

Le travail est un métier, mais le parfait non-agir est un art. On y atteint par un accord de l’imagination, de l’esprit et du corps. Pour exceller dans un art, il faut en accepter la discipline. Le septième jour est un palais dans le temps que nous-mêmes bâtissons avec les matériaux que nous tirons de notre âme, de notre joie, de tout ce qui est incommunicable. La discipline que nous nous imposons n’est qu’un rappel de l’éternité toute proche…

Le septième jour est la demeure où l’humain se trouve à l’aise avec le divin, où l’homme aspire à parfaire sa ressemblance avec le divin modèle… Vivre le septième jour est un art ; c’est l’art de peindre sur la toile du temps la mystérieuse grandeur de la création à son apogée : tout comme Dieu, nous sanctifions le septième jour. L’amour du Shabbat c’est l’amour de l’homme pour ce que Dieu est l’homme possèdent en commun… »