IMG_4856

Gérard Kurkdjian

Passionné par les musiques et les spiritualités du monde, Gérard Kurkdjian travaille depuis 25 ans dans divers domaines de la création artistique. Fondateur et/ou directeur artistique de nombreux festivals de musique, il a participé à la création du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, dont il a été le directeur artistique de 1994 à 2009. Également musicien, producteur, conférencier, journaliste de radio, l’ensemble de son travail est centré sur une vision œcuménique et transversale des cultures et des arts du monde. Profondément attiré par les spiritualités du monde, convaincu que les musiques sont un puissant vecteur de communication entre traditions et cultures, il a développé à partir de son expérience une réflexion globale sur les rapports de la musique et du sacré. Fruit de ce long cheminement, il vient de publier chez Albin Michel, « Le Grand Livre des Musiques Sacrées du Monde », premier ouvrage rassemblant en un seul volume et sous une même plume l’ensemble des traditions des musiques sacrées de la planète.

Méditations musicales
« La musique est probablement de tous les arts la forme la plus à même de créer quasi instantanément des flux d’émotions. Certaines musiques ont une force particulière qui leur confèrent la capacité d’ouvrir l’auditeur à des réalités profondes. Toutes les religions du monde ont utilisé cette énergie propre à la musique afin d’orienter leurs fidèles vers une plus grande adhésion à la foi et aux croyances qu’elles véhiculent. Au fil des siècles s’est ainsi constitué sur la planète un immense et foisonnant répertoire de chants et de musiques liturgiques. Mais bien au-delà de l’univers religieux, d’autres musiques, classiques, savantes, profanes, ont elles aussi ce pouvoir singulier d’ouvrir les portes de l’intériorité. Ce sont toutes ces musiques que je propose d’élire comme supports de méditation dans la méditation musicale, pratique spirituelle a- religieuse, qui ne s’ancre dans aucune confession ou croyance.
Il existe deux types de méditation :
– Sans objet : le méditant médite sur sa simple présence au monde, en dehors de toute image ou représentation mentale, sur l’être là, « ici et maintenant ».
– Avec objet : le méditant médite à partir d’un support matériel, visuel, ou sonore.
La méditation musicale est une conjugaison de ces deux formes de méditation.
Après avoir créé le cadre intérieur et psychologique propice, cette forme de méditation particulière prend appui sur des pièces musicales, qui deviennent ainsi des objets de contemplation, sortes de mandalas sonores et rayonnants que chacun pourra appréhender à sa guise. Avec le support de techniques empruntées à divers modes de méditations traditionnelles, ces musiques, bien au-delà d’une « simple » écoute esthétique, peuvent être des médiums susceptibles de mettre chacun en relation avec l’espace de son Soi profond. » G.K.

Programme de l’année 2018 – 2019

« Musique et Élévation Spirituelle »

Méditation – concert avec Henri Tournier (Flûte bansuri d’Inde du Nord)
La musique est devenue le média artistique dominant à l’échelle de la planète. Quelle est sa nature ? Quels rapports entretient elle avec le sacré ? Avec la spiritualité ? Peut-elle être aujourd’hui, de façon autonome, a-religieuse, un véritable médium spirituel ? Gérard Kurkdjian continue cette année encore de nous ouvrir les portes de ce riche univers de questions et de sens.

La soirée s’articulera sur deux temps :
Un temps de présentation générale autour de ces questions,
Un second temps qui sera une méditation concert de musique de l’Inde du Nord, avec le grand flûtiste Henri Tournier, disciple du maître indien Pandit Hariprasad Chaurasia et professeur de musique indienne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

La soirée se conclura par un échange avec le public.

Henri Tournier fait parti de ces musiciens occidentaux fascinés par la musique de l’Inde, qui en sont devenus, après un long parcours, les ambassadeurs passionnés. Il explore depuis des décennies les possibilités de la flûte traditionnelle bansuri, autant dans son contexte,celui de la musique classique de l’Inde du nord, que dans celui, plus large des musiques du monde et de la musique contemporaine occidentale.