Mère Teresa, Un chemin tout simple

Texte
« De nos jours, la plus terrible maladie en Occident n’est pas la tuberculose ou la lèpre, mais c’est de se sentir indésirable, mal aimé et abandonné. Le seul remède à la solitude, au désarroi et au désespoir, c’est l’amour. Il existe une faim d’amour auquel vous ne pouvez répondre que par la grâce de Dieu.

Nous sommes avant tout aimés de Dieu, et ce n’est que parce que nous recevons Son amour, que nous pouvons donner aux autres. Si nous voulons donner de l’amour aux autres, il faut d’abord que nous en soyons remplis. »