Rûmî, Mathnawî, I

Texte
« De même que le souffle de l’Esprit saint, insufflé en Marie, lui a fait concevoir l’enfant divin, de même lorsque Dieu pénètre dans le cœur de quelqu’un et que l’inspiration divine emplit son cœur et son âme, sa nature est telle qu’alors est produit en lui un enfant spirituel […]

L’appel de Dieu, qu’il soit voilé ou non, octroie ce qu’il a octroyé à Maryam. O vous qui êtes corrompu par la mort à l’intérieur de votre corps, revenez de la non existence à la voix de l’Ami. »